Moto

Essai de la Fantic Caballero Flat Track 500

mercredi 22 juillet 2020   |  0 commentaire

Le temps d’une révision de ma Duke III 690 déposé chez Challenge 75, j’ai pu repartir au guidon d’un Fantic Caballero Flat Track 500. Une moto qui s’apprécie Smooth :)

Fantic Motor

Fantic Motor c’est une vieille marque de moto Italienne. Elle fut fondée par Mario Agrati et de Henry Keppel-Hesselink (deux anciens du constructeur Garelli) en 1968.
A l’époque leurs machines étaient plutôt des mobylettes tout-terrain puisqu’elles étaient construites autour de moteurs de tondeuses à gazon de 50cm3 de marque Aspera et de mécaniques Minarelli.

Viendra ensuite un modèle enduro de 125cm3 qui fera la renommée de Fantic jusque fin des années 80. Le début des années 90 marque le déclin de la marque (désintéressement général pour l’enduro et concurrence agressive) et Fantic Motor déposera le bilan en 1998.

Il faudra attendre un rachat en 2003 et un groupe d’investisseur en 2014 pour insuffler un nouveau souffle à la marque en créant 3 nouveaux modèles de Caballero (Scrambler, Flat Track, Rally) disponibles en 3 cylindrées (125, 250, 500) mais surtout en phase avec la demande client.

La Flat Track 500 restant pour moi la plus réussie des trois en terme de lignes et de motorisation.

La Caballero 500 Flat Track c’est quoi ?

C’est une petite moto agile, dotée d’un look 70’s et d’une bonne partie cycle moderne, le tout emmené par un petit monocylindre 4 temps de 449 cm3, développant 43 cv à 7500tr et 40 Nm pour 150 kg à sec.

A noter qu’une ligne d’échappement plus libre et une cartographie faisant gagner quelques cv sont également disponibles au catalogue des accessoires.

Au niveau technique, on retrouvera une boite 6 vitesses, un échappement Arrow, une fourche inversée de 41mm, 2 jantes à rayons de 19" (19" et 17" pour le modèle Scrambler), des disques de frein pétales de 320mm à l’avant et 230mm à l’arrière, un compteur digital (équipé d’une jauge mais pas de compte tour) et une selle 1.5 places façon flat track.

Preuve que la marque à foi en la qualité de ses motos, Fantic fait une promo cette été en garantissant 4 ans ses modèles Caballero 500.

Essai de la Fantic Caballero Flat Track 500

Quand on fait le tour du propriétaire il faut reconnaitre que les lignes sont plutôt réussies. Personnellement je la trouve très jolie et bien en phase avec son époque.
Un look néo rétro très actuel.

Le modèle en photo ici dispose des jantes et pneux du modèle Scrambler.

D’autant que pour le prix (6.790€ pour la Caballero Flat Track), Fantic n’a pas lésiné sur les éléments de choix : fourche inversée Fantic FRS de 41 mm, disques de frein wave, système ABS, échappement latéral Arrow avec protection de tube en carbone, étriers radiaux Bybre, bras oscillant en aluminium, éclairage à LED, etc...

On tourne la clé de contact et le petit compteur digital s’illumine. Il est petit mais dispose d’une jauge à essence et d’un témoin de batterie (qui sont bien sûr pas des plus lisibles). Par contre pas de compte tour au premier abord, ce que je trouvais dommage sur un mono, ça permet de ne pas trop le cravacher sur autoroute. J’apprendrais par la suite qu’il fallait l’activer en maintenant la touche de sélection "SELECT" (à gauche) enfoncée pendant trois secondes pour remplacer la jauge et le témoin batterie par un arc de cercle RPM. Si tu ne le sais pas...

Une fois en selle la position de la Fantic Caballero déroute un tout petit peu quand on vient d’un Supermotard comme la Duke 2010 de KTM. 

La position sur la Caballero Flat Track est comme le mélange entre une position SM et celle d’un custom. On est un peu penché vers l’avant sur un guidon large mais à la cool au niveau des pieds. Au final on s’y fait très rapidement et c’est plutôt plaisant.

Allez, première ! Cloc !

Les premiers tours de roues sont coooool... 15min seulement après être descendu du supermotard KTM de près de 70cv avec la ligne complète Akrapovic, ça surprend.
Le moteur tracte mais doucement. Il prend son temps pour monter dans les tours.

Les vitesses passent toutes seules, il n’y a aucun "clanck" désagréable et les feux parisiens s’enchainent un à un sans stress. Le freinage ABS est plutôt agréable, seuls le commodo des clignotant surprend un peu (question d’habitude).

Une fois arrivé sur une ligne droite et l’autoroute on ouvre un peu et là le moteur cause un petit peu plus. N’ayant pas le compte tour activé sur le compteur, je n’étais pas enclin à dépasser les 120km/h tant je trouve le moteur à la peine de par le son restitué par la double flute Arrow. Cela dit, sur Paris avec tous les radars alentour c’est amplement suffisant.

Un manque d’essence m’incite à sortir de l’autoroute pour arpenter la ville en quête de carburant et c’est l’occasion pour moi de tester l’agilité de cette Fantic Caballero 500 Flat Track.
Et c’est avec surprise que je découvre cette moto très joueuse dans les évitements. Je l’apprécie même plus que mon SM car elle offre bien plus de souplesse, notamment grâce à son embrayage souple, son guidon large et son moteur onctueux qui accepte de reprendre très bas sans cogner. Surprenant pour un mono, j’ai même réussi à redémarrer en seconde...

Côté partie cycle, là aussi ça a été une énorme et bonne surprise. Grace à la Fantic Caballero 500 j’ai pu redécouvrir ce qu’était une moto douce pour les fessiers. Sa selle est large et accueillante. Les irrégularités de la route sont gommés par les suspensions efficaces et le rembourrage moelleux de la selle. La partie cycle est vraiment rassurante et pourrais à mon avis absorber la puissance d’un moteur bien plus puissant... Fantic, c’est pour quand le gros bi 700cm3 ?^^

Conclusion de cet essai de la Fantic Caballero 500 Flat Track

Le maitre mot de ce cette moto serait "Smooth" (doux). Le moteur est smooth, les vitesses sont smooth, le freinage est smooth, le confort est smooth, le son est (presque) smooth, bref c’est la moto idéale pour rouler à la cool.

Je pense que Fantic devrait même proposer un support pour planche de Surf ou parasol tant je me suis imaginé sillonnant les bords de plages au soleil au guidon de ce Flat Track.

C’est une moto réellement attachante. Elle possède un look moderne et sympa, une partie cycle sérieuse et propose une facilité d’utilisation qui ravira bon nombre d’entre nous.

Je remercie la concession Challenge 75 pour le prêt et l’essai de cette Fantic Cabalero.

Plus d’informations sur la Caballero de Fantic

0 commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivez nous

Qui sommes nous ?

Mototuning.com est un site amateur fait par des passionnés pour les passionnés. Comme vous nous aimons la moto et accessoirement la préparation (tuning), ce site est pour nous l'occasion de partager notre goût pour les belles mécaniques. Merci pour votre visite.

Moto & Accessoires

Mototuning.com n'est pas un site commercial, de ce fait aucune des motos ou des accessoires présentés n'est vendu par nos soins. Si l'un des ces produits vous intéresse, contactez directement le fabricant ou le revendeur.

Partenaire & Amis